l\'indigné

Syrie, dans l'enfer de la répression

 

L'actualité de cette fin d'année 2010 et 2011  m'a inspiré ce montage, sur une célèbre chanson des Clash. La plupart des images ont été prises sur le site du Jura Libertaire http://juralibertaire.over-blog.com/ . Le texte est recopié ci-dessous. Si vous lui trouvez un intérêt, n'hésitez pas à le reprendre, à l'améliorer, pourquoi par à le traduire et à l'insérer dans un meilleur montageL'appel de Londres - youtube.com 
 

Syrie, le crépuscule des Assad

 


Lorsqu'il accède au pouvoir en juin 2000, Bachar al-Assad apparaît comme un homme gauche et sans charisme. Nombreux sont ceux qui le jugent inapte à succéder à son père Hafez. Mais par une série de manoeuvres et d'alliances, un perpétuel double-jeu vis-à-vis des puissances occidentales et une autorité féroce, l'ancien ophtalmologue s'est imposé dans son pays comme sur la scène internationale. Christophe Ayad et Vincent de Cointet, qui ont déjà signé pour ARTE un film sur le conflit du Darfour, reviennent ici sur le règne de Bachar et sur celui de son père, et montrent comment cette famille alaouite - courant minoritaire du chiisme - s'est accaparée le pays. Ponctué d'images d'actualité, de nombreux entretiens - avec des opposants, des politologues, Émile Lahoud, ancien président libanais, les ministres Hubert Védrine et Bernard Kouchner, Stephen Hadley, conseiller du président Bush... - dévoilent l'histoire et les rouages de ce régime opaque. On comprend ainsi la position cruciale au Proche-Orient d'un pays suspecté d'être directement impliqué dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, et qui soutient des mouvements terroristes comme le Hezbollah. Débutant et finissant par des images clandestines des émeutes du printemps dernier, le film montre aussi les limites d'un gouvernement héréditaire qui ne se maintient que par la terreur, l'intimidation et la corruption.

Syrie, dans l'enfer de la répression

 

Syrie: L'armée intensifie ses raids à Damas, Cameron téléphone à Obama et Hollande

 

MONDE - L'aggravation du conflit inquiète sérieusement les dirigeants occidentaux...

L'armée, appuyée par des hélicoptères et l'artillerie lourde, a lancé mercredi une offensive d'envergure à Damas et combattait les rebelles à Alep, deuxième ville de Syrie, tandis que dans la soirée, le premier ministre britannique David Cameron a téléphoné aux présidents français et américain François Hollande et Barack Obama pour parler du conflit syrien.

 

David Cameron a téléphoné séparément à François Hollande et Barack Obama, réitérant avec eux la position à adopter face à la crise syrienne, selon un communiqué de Downing Street. David Cameron et Barack Obama ont insisté sur le fait que «l'utilisation, ou la menace d'utilisation d'armes chimiques (par le régime syrien) était complètement inacceptable et les obligeraient à revoir leur approche» de la situation. Barack Obama avait été très clair sur ce point lundi, estimant qu'une «ligne rouge» serait franchie dans ce cas.

 

Des inquiétudes face à «la terrible aggravation»

 

La Maison Blanche a précisé dans un communiqué que Barack Obama et David Cameron avaient exprimé leur vive inquiétude face à «la terrible aggravation» de la situation humanitaire en Syrie et appelé à ce que plus de pays contribuent aux appels humanitaires des Nations Unies. François Hollande et l'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, avaient de leur côté décidé, lors d'une rencontre à Paris, de coordonner leurs efforts pour une «transition politique» à Damas.

Face au blocage diplomatique, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a décidé, malgré le mécontentement de Washington, de se rendre à Téhéran fin août à l'occasion du sommet des pays non-alignés, pour évoquer notamment le conflit syrien, a annoncé mercredi son porte-parole. Au moins 115 personnes ont été tuées dans les violences mercredi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

 

 

 

Après 1 an et demi d'horribles massacres ! de bombardements intensifs avec les armes lourdes envoyées par les Russes et les Iraniens.
Après la destruction de toutes les villes syrienne par l'armée d'Al Assad !
Après des centaines de milliers de Blessés de réfugiés de prisonniers de veuves d'orphelins et de Martyres !
Après la destruction de l’économie et de l'infrastructure syri...
enne .....

Après toutes ces tragédies causées par une seule et maudite Famille !

Voilà ce que vient nous VOMIR le Chien Nazillon Soral à la radio Francophone Iranienne ....

 

Source post sur Facebook

 

 

Des combats acharnés à Damas

A Damas, l'armée a lancé une vaste opération à Kafar Soussé (ouest) et en banlieue, faisant au moins 24 morts tandis qu'un attentat à la voiture piégée a tué trois personnes à Doummar, tout près de la capitale, a précisé l'OSDH. Des combats acharnés se sont déroulés dans les quartiers de Tadamoun et Jobar, alors que les autorités avaient affirmé il y a quelques semaines avoir repris le contrôle de toute la capitale et chassé les rebelles.

 

L'OSDH a en outre fait état de la découverte de dizaines de cadavres de personnes tuées par balles, dans le quartier de Qaboun (sud). En outre, l'Observatoire a accusé les troupes gouvernementales d'avoir tué 42 civils mardi à Maadamiyat al-Cham, une localité à6 kmde Damas, dont certains auraient été sommairement exécutés. Elles ont notamment tiré sur une procession funéraire.

 

Bombardements à Alep

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a de son côté dénoncé un «crime brutal» à Maadamiyat al-Cham, une localité «dévastée» où les habitants ont un besoin urgent d'aide médicale et humanitaire. Le CNS en a également appelé au Commissaire des droits de l'Homme de l'ONU afin d'enquêter et réclamé une réunion d'urgence dela Liguearabe sur les «crimes de guerre» du régime.

 

A Alep, l'armée de l'air a bombardé des secteurs rebelles du sud de cette grande métropole du Nord où les insurgés opposent une résistance farouche aux troupes depuis plus d'un mois. L'armée a tiré des obus sur des quartiers de l'est de la cité et des combats faisaient rage dans plusieurs autres secteurs, selon l'OSDH. La veille, armée et rébellion avaient toutes deux affirmé avoir gagné du terrain à Alep.

 

Un journaliste d'un quotidien officiel passé dans l'opposition abattu

 

A la frontière irakienne, les insurgés ont affirmé avoir pris le contrôle de secteurs de la ville de Boukamal, a indiqué l'OSDH tout en faisant état d'un déploiement massif des troupes. Les villes de Homs (centre), d'Idleb (nord-ouest) et de Deraa (sud), où les rebelles continuent de résister, ne sont pas non plus épargnées par les attaques aériennes et terrestres. D'autre part, un journaliste du quotidien officiel Techrine, Moussab al-Odallah, qui était partisan de l'opposition, a été abattu à son domicile à Damas, selon ses proches.

 

La contestation populaire déclenchée en mars 2011 par des manifestations pacifiques réclamant des réformes démocratiques, a pris une tournure violente avec les défections des soldats et des civils qui ont pris les armes face à une répression brutale. Plus de 23.000 personnes ont péri en 17 mois selon l'OSDH.

 

Ban Ki-moon à Téhéran pour «discuter franchement» de la Syrie

Alors que les divisions de la communauté internationale empêchent toujours un règlement diplomatique, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a décidé de se rendre à Téhéran, allié clé de Damas, à la fin août pour «discuter franchement» du conflit en Syrie. Ces divisions empêchent également la création de camps de réfugiés en Syrie, a estimé la responsable des questions humanitaires à l'ONU Valerie Amos. Son porte-parole a ajouté que Ban Ki-moon estimait que l'Iran devait faire partie de la solution à ce conflit alors que les Etats-Unis, qui lui auraient conseillé de ne pas se rendre à Téhéran, ont accusé l'Iran d'être «un pays qui viole toutes sortes de règles de l'ONU et qui a été une force déstabilisatrice».

 

En visite chez un autre allié de poids de Damas, le vice-Premier ministre syrien Qadri Jamil a dit mardi à Moscou qu'un départ du président Assad ne pouvait être posé comme préalable à un dialogue mais pouvait être discuté dans le cadre de négociations avec l'opposition. Au Liban, les affrontements armés entre habitants libanais alaouites pro-Assad et sunnites anti-régime à Tripoli (nord) qui ont fait ces trois derniers jours neuf morts et 84 blessés, ont baissé d'intensité et un cessez-le-feu précaire a été instauré. L'ONU a appelé la communauté internationale à soutenir davantage le Liban face aux risques de déstabilisation liés aux retombées du conflit syrien.

Avec AFP

 

 

Moualek (proche du FN), Dieudonné (membre de la Liste Anti-sionniste), Thierry Meyssan (président du Réseau Voltaire), Alain Soral (ex-FN et aujourd'hui membre d'Egalité et Réconciliation où il soutient toujours la candidature FN) et ...enfin Frédéric Chatillon (ex du GUD, Groupe Union Défense, un groupuscule d'extrême-droite qui tabasse des militants de gauche sur Paris).
La famille BRUN ROUGE (des types qui se disent à gauche et draguent pour l'extrême droite, comme au bon temps du régime de Vichy ) au grand complet dans son immonde voyage en Syrie pour soutenir Bachar El-Assad !

 

La face identitaire de Toulouse

Posted by fafwatch under General
[8] Comments

Il y a quelques semaines, nous avons eu vent de la situation toulousaine en matière d’agitation chez les fascistes. L’Oustal à Toulouse, se préparant à la manifestation antifasciste 17 mars 2012 #1 ( video en 5 partie du déroulement)

Un article de l’Union Antifasciste Toulousaine a fait des révélations sur les méfaits des jeunesses identitaires Toulousaines.

L’UAT a publié notamment une « photo de famille » des identitaires exhibant la devanture d’un local syndical qu’ils venaient de vandaliser.
L’article y révèle les identités des protagonistes aisément reconnaissables sur le cliché mais sans aller plus loin.

Fafwatch comble ce manque et fait les présentations.

 

Documentaires : 

Spécial investigation : La face cachée du nouveau Front , Leur nécessité d’une coopération internationale des peuples ( Documentaire: Apocalypse Hitler – documentaire complet sur France 2 , Découvrez “Noirs de France”, une série documentaire,  Apocalypse Hitler – documentaire complet sur France 2, Hitler, La Naissance Du Mal-, White Terror ( documentaire)

Antisionisme récupéré par l'extrême droite

 



23/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres